top of page

L'art de l'icône à l'Ermitage

Héritage d'un savoir-faire ancestral

Un peu d'histoire

La création d'images est apparue dès le début de l'art chrétien, elle furent très longtemps prohibées, ou utilisées avec grande méfiance du fait de ses origines orientales, la représentation d'images étant interdite par la loi mosaïque, et des confusions possibles avec les pratiques païennes.

 

Ayant subis de très nombreuses persécutions, les premiers chrétiens communiquaient entre eux par des symboles : le poisson, le chrisme, le pélican etc. Ces signes permettaient aux chrétiens de se reconnaître entre eux.
L'art des catacombes apporta une mutation profonde aux représentations : le corps est représenté, souvent sous la figure christique du Bon 
Pasteur.

Ainsi au cours des siècles, l'art sacré a commencé à se développer.

 

Il a fallu attendre le Le concile in Trullo (691-692) qui interdit la représentation symbolique du Sauveur et prescrit de ne le représenter que « suivant sa nature humaine »​.

 

La théologie est la source de l'art des icônes, notamment en élaborant des canons iconographiques conventionnels qui en ont standardisé les proportions, les couleurs, les postures, les types, les usages. En même temps, cette théologie se tourne vers la représentation de visages, qui révèlent une plus grande sensibilité à la fois physique et spirituelle vis-à-vis du modèle.

Lorsque l'iconographe écrit une icône, il ne tend pas à esquisser une représentation photographique mais à faire surgir l'invisible à travers le visible ; c'est à dire l'âme de notre Seigneur, de la très sainte Vierge Marie ou des saints. Ainsi les canons esthétiques ne tendent pas à l'ultra-réalisme des courbes, des visages mais bien à laisser surgir la divinité à travers le créé.

 

Ermitage-Notre-Dame-soeur-Marie-Ange-icone-antiquité-histoire-boutique-Jésus-Marie-évangél
Ermitage-Notre-Dame-soeur-Marie-Ange-icone-antiquité-histoire-boutique-Jésus-Marie-évangél

Le Christ et l'abbé Ména 700 / 799 

Musée du Louvre, Département des Arts de Byzance et des Chrétientés en Orient

Évolution

Les premières icônes étaient réalisée à l'encaustique : un mélange de cire d'abeille, d'essences naturelles, de caséine et de pigments.

 

Cet art ayant voyagé par l'évangélisation des différentes parties du monde, les techniques ont évolué et se sont simplifiées au fil des siècles. 

Aujourd'hui, il nous est malheureusement difficile de retrouver la composition exacte  de l'encaustique primitif.

 

De nos jours, les icônes s'écrivent a tempera, c'est-à-dire à partir de jaune d'oeuf servant de liant principal et de pigments naturels.

Ermitage-Notre-Dame-soeur-Marie-Ange-histoire-de-art-fra-Angelico-icone-iconographie-Jésus

Le Christ bénissant  1425/1450
Fra Angelico

Musée du Louvre, Département des Peinture

Ermitage-Notre-Dame-soeur-Marie-Ange-icone-Vierge-Marie-Enfant-Jésus-Boutique-personnalisa

Héritière d'une tradition

Consciente de cet héritage spirituel et matériel, je souhaite néanmoins le rendre accessible aux hommes de notre temps.

J’ai à cœur d’utiliser des matériaux nobles et durables, ainsi votre icône vous accompagnera non seulement tout au long de votre vie mais vous pourrez aussi la transmettre.

Enracinée dans un savoir-faire ancestrale, l’icône n’est pas seulement une peinture religieuse, c’est avant tout une prière. Elle rend visible l’Invisible et apporte à l’image une dimension transcendantale qui rend présent le monde de Dieu.

Elle est donc bien plus qu’un simple objet de dévotion, elle est un témoignage de l’amour de Dieu pour la personne à qui elle est destinée.

 

Une icône s'écrit dans la prière, et l'iconographe a pour vocation de s'effacer devant le mystère qu'il représente. C'est pourquoi, une icône n'est jamais signée ; cependant, un cachet d'atelier peut être apposé au dos.

Je vous propose de m'accompagner et de vous associer à l'écriture de votre icône par la prière, ainsi nous écrirons ensemble l'image sainte de Celui qui vous accompagne sur votre chemin de vie.

Le travail de l’icône nécessite de nombreuses étapes et temps de séchage. Il faut compter 1 à 2 mois avant la pose du vernis final.

LE DÉLAI DE COMMANDE

D'UNE ICÔNE ORIGINALE  

EST DE

1 MOIS et demi MINIMUM

Mon matériel

J'ai à cœur d'utiliser des matières premières et des matériaux de la meilleure qualité possible.
Mes principaux fournisseurs se situent en France ou en Italie.

- Planches de tilleul exclusivement

- Or 23,75 carats

- Pinceaux en poils naturels

- Colles naturelles et ancestrales

- Pigments fins de qualité

 

Les produits dérivés que je propose sont tous imprimés et fabriqués en France ( ou en Europe pour de rares produits) .

Ermitage-Notre-Dame-soeur-Marie-Ange-boutique-religieuse-icone-artisanat-artiste-matériel-
bottom of page